Coaching Moderato
Coaching Moderato

Les matins habitables

Les matins habitables est une production de danse théâtrale ayant comme trame sonore l’album du même nom de Marie-Jo Thério et quelques autres chansons de ses autres albums : parce qu’on ne pouvait tout simplement pas s’en empêcher !

Membres permanents de la troupe

Mélanie Ederer

Souhaitant communiquer ce qu'elle ne sait pas dire, Mélanie a cherché à trouver le moyen qui lui permettrait de s'exprimer. Piano, poésie, chant, théâtre, danse, elle finit par conclure que le moyen n’est qu’un prétexte, c’est le message qui importe. C’est lorsque Mélanie danse qu’elle se sent en harmonie et qu’elle arrive à transmettre les nuances de tout ce qu’elle aimerait partager. Intervenante sociale, elle use de la même sensibilité sur scène que dans son travail et cherche à trouver les bons mots pour lutter contre les inégalités sociales.

Claire Deberle

Fascinée par le mouvement, Claire tente de le capturer en usant de tous les mediums possibles, le dessin, la photo, la danse. Elle étudie le Cinéma d'animation en France avant de venir au Canada en 2009 pour se spécialiser comme animatrice 3D. Depuis, elle donne vie à des marionnettes dans des longs métrages. C'est en 2013 qu'elle plonge dans le milieu des danses social de Montréal avec le Rockabilly Jive d’abord, puis le Swing, le Blues et le Solo Jazz par la suite. Centrale dans sa vie, Claire s’exprime à travers la danse.

Éric Araujo

On peut vivre plusieurs vies selon une bande dessinée. C’est certainement vrai pour Éric : jeune passionné de lecture, étudiant en sciences du langage, animateur scientifique pour jeunes, développeur de logiciels, danseur de danses swing et rock'n'roll... Plusieurs domaines d’intérêt explorés entre la France, l’Allemagne et le Québec avec toujours la même curiosité, l’envie de partage et le mélange de réflexion et d’expression créative qui le fascine.

Coline Lleres

Née en France d'un père canadien, Coline revient au Québec en 2013 avec deux maîtrises, une en neuroscience et une en administration d'entreprise. Ayant une grande soif d'apprendre, elle retourne sur les bancs d'école faire une technique en muséologie qu'elle accompagne de plusieurs projets artistiques. Si ces domaines d'études varient, sa passion pour la danse se fait plus forte. Après avoir participé à de nombreux spectacles de danse sociale et de flamenco en France, elle fait maintenant du cabaret, du blues et du rockabilly jive en plus d'être assistante à la programmation pour Coaching Moderato.

Émilie Charest

Émilie a toujours dansé pour le plaisir: danse folklorique à l’enfance, hip hop vers 10 ans, baladi et gumboot au cégep, tango, house et salsa par la suite. C'est l'énergie et la joie du Rockabilly jive qui l'ont séduite et l'a pousse à s'y lancer à fond. Après un an de pratique, en 2014, elle gagne la première place d'un concours d’improvisation du Canadian Swing Championship (CSC) dans la catégorie newcommer. L’année suivante, elle entre dans la troupe semi-pro acrobatique Les Atomics Jivers, en plus d'avoir le rôle principal d'un projet de cabaret qui obtiendra la première place au CSC. Après 2 ans d'absence sur les pistes de danse, Émilie répond à l'appel de son ancienne chorégraphe et rejoint l'équipe de Les matins habitables. Une certaine fébrilité l'habite ainsi qu'un désir de pousser plus loin son amour pour la danse.

Vanessa Chaton

Pour Vanessa, la vie est un laboratoire. Spécialiste validation informatique et ingénierie en pharmaceutique, elle aime sortir de sa zone de confort pour en apprendre plus sur elle et sur le monde. Aventurière, elle a fait de l'équitation pendant 11 ans et, en 2019, a fait partie de la 1e équipe féminine canadienne de Camogie à participer à la coupe du monde des sports gaéliques. En plus de s'initier à l'improvisation et à l'harmonica, elle danse le solo jazz, le rockabilly jive et la salsa. En fait, elle danse même dans les petits gestes de tous les jours.

Gabrielle Nollet

Comprendre ce qui se passe dans la tête des gens est une quête qui fascine Gabrielle depuis longtemps. Si elle a étudié la psychologie et la criminologie pour parfaire ses connaissances sur le sujet, elle demeure convaincue que c'est par les arts que l'on peut toucher le cœur de l'humain. Éternelle spectatrice, Gabrielle en a surpris plus d'uns en se lançant dans la danse en 2015. Initiée au Rockabilly Jive par une amie, elle y a exploré les rôles de Lead et de Follow avant de découvrir le Solo Jazz.

Que ce soit dans la littérature, les arts visuels, la danse, le théâtre ou la musique, Gabrielle cherche toujours à être éblouie et à comprendre.

Youlia Rainous

Youlia a baigné furtivement dans la danse classique étant enfant, mais ce n’est que plus tard, après un détour par la musique en fanfare, qu’elle re-découvre la joie d’explorer le corps en mouvement dans l’espace. Elle est d'abord captée par le Lindy Hop, puis la passion se développe avec le Blues, le Solo Jazz, le Balboa et la claquette. En plus de ces danses swing originaires des années 20-30, sa curiosité est piquée par les danse de rues telles que la House dance, le Hip Hop ou le Waacking. Ayant déjà goûté à l’improvisation de la danse contemporaine, c’est en rejoignant le projet de LMH à l’été 2019 qu’elle connecte vraiment à l’énergie et au potentiel de ce type de danse à travers un projet résolument à la croisée de nombreuses formes d’expressions artistiques.

Découvrez l'album "Les matins habitables"